Concerts gratuits en plein air : à Vincennes, le classique s’envole

Rue89

http://blogs.rue89.com/droles-de-gammes/2013/08/08/concerts-gratuits-en-plein-air-vincennes-le-classique-senvole-230907

Nathalie Krafft
Journaliste
Publié le 08/08/2013 à 16h24

L’été, chaque samedi et dimanche à 16 heures, le festival Classique au vert rassemble au Parc Floral de Vincennes (Val-de-Marne) un public de tous âges et de toutes nationalités mêlant touristes qui baguenaudent et parisiens aoûtiens qui prennent l’air. Pas besoin de réserver : il suffit de payer l’entrée du Parc.

La salle en plein air, appelée Delta (Photo DR)

Il y a un côté Woodstock à l’événement : le public est allongé sur les pelouses, ou debout, se serrant autour des quelque 2 000 places assises prises d’assaut par les plus prévoyants arrivés en avance.

La salle, si on peut dire, est plantée au milieu du parc et protégée du soleil ou de la pluie par un gigantesque toit. Difficile de compter à « l’unité » près, mais environ 4 000 personnes écoutent les concerts.

Chaque concert est l’occasion de découvrir la musique classique dans ce qu’elle a de moins classique : en opérant d’intelligents croisements entre les pays et les siècles, entre les cultures et les folklores, entre arts dits mineurs et arts dits majeurs, la programmation s’adresse à tous les publics, qu’ils soient initiés aux arcanes de la musique savante ou qu’ils en ignorent tout.

« Le jardin d’été de la musique »

Le secret pour que ça marche : réunir sur scène d’excellents musiciens qui sont de grands professionnels et qui ont envie de partager une expérience unique. Et sans démagogie.

« C’est le jardin d’été de la musique classique à Paris, nous dit Marianne Gaussiat, directrice de Classique au vert. En août les salles sont fermées, aucun moyen d’écouter de la musique classique. C’est le seul festival de cette dimension à Paris pour le classique. »

Alors, allongés sur la pelouse ou sagement assis devant la scène, vous découvrirez les tambours japonais, le ballet du chorégraphe Mourad Merzouki qui mêle hip-hop et musique classique, un quatuor de clarinettistes, le mariage inédit du violoncelle de Henri Demarquette avec un chœur a cappella, ou encore un week-end pur et dur consacré à Beethoven, Schubert et Mendelssohn avec le pianiste chef d’orchestre Jean-Bernard Pommier.

Rencontres en toute liberté

Petit concert du matin (Photo DR)

Ce n’est pas tout. Chaque matin à 11 heures se produisent dans le parc des jeunes professionnels ou des musiciens amateurs. Avant chaque concert de 16 heures sont proposées des conférences pour ceux qui veulent en « savoir » plus et des rencontres sont organisées après les concerts entre le public et les artistes qui répondent très librement à toutes les questions.

Une très belle exposition de photos de Jean-Baptiste Millot qui a capté des musiciens de tous bords complète la balade musicale.

C’est à l’initiative du département parc et jardins de la mairie de Paris que Classique au vert a été créé en 1993.

A son initiative aussi, les deux autres événements musicaux organisés l’été au Parc floral : « Les Pestacles » qui proposent au jeune public des spectacles musicaux tous les mercredis (début juin jusqu’à la fin septembre), et le « Paris Jazz Festival » qui a lieu avant Classique au vert et dont la renommée aujourd’hui est internationale.

Pour semer les graines de la culture, il faut de vrais jardiniers.

Foule du dimanche (Photo DR)

Infos pratiques
Festival Classique au vert
Week-ends du 10 août au 14 septembre

Ouverture du Parc : de 9h30 à 20 heures.Accès : RER A Vincennes / Métro Château de Vincennes (ligne 1)Bus lignes N°46 et 112 – Parc à Vélo – Stations VélibDroits d »entrée  : Plein tarif : 5,50 €Tarif réduit (7 à 25 ans) : 2,75 €Gratuit pour les moins de 7 ansProgrammation des concerts ici.

Les commentaires sont fermés.