Les formes de la musique d’André Hodeir.. Un « Que sais-je » concis et dense.

Il n’est pas inutile de rappeler qu’André Hodeir a suivi une formation solide au CNSM de Paris, il a fréquenté la classe d’analyse d’Olivier Messiaen, qu’il a été longtemps producteur sur France Musique d’émissions remarquables sur le jazz et qu’il est aussi l’auteur de multiples livres et études sur la musique.

Une biographie est disponible sur Wikipédia : http://fr.wikipedia.org/wiki/Andr%C3%A9_Hodeir

Hodeir André, Les formes de la musique, 16e éd., Paris, Presses Universitaires de France « Que sais-je ? », 2012, 128 pages.
ISBN : 9782130594796.
Lien : <http://www.cairn.info/les-formes-de-la-musique–9782130594796.htm>.

Commentaires fermés sur Les formes de la musique d’André Hodeir.. Un « Que sais-je » concis et dense. Publié dans Livres

Les grandes dates de l’histoire de la musique européenne. Benoit Marcelle.

Benoit Marcelle et al., Les grandes dates de l’histoire de la musique européenne, 6e éd., Paris, Presses Universitaires de France « Que sais-je ? », 2008, 128 pages.
ISBN : 9782130564126.
Lien : <http://www.cairn.info/les-grandes-dates-de-l-histoire-de-la-musique-euro–9782130564126.htm>.

Commentaires fermés sur Les grandes dates de l’histoire de la musique européenne. Benoit Marcelle. Publié dans Livres

Guide des genres musicaux de la musique occidentale chez Fayard

Guide des genres de la musique occidentale
EAN : 9782213634500
Parution : 15/09/2010
1 416pages
Format :165 x 235 mm
Prix public TTC: 42.60 €

Guide des genres de la musique occidentale

Le Guide des genres de la musique occidentale présente – au sein de 331 entrées – les genres principaux du concert (symphonie, concerto, sonate, etc.), de la musique vocale (opéra, Lied, chanson, etc.), de la danse (ballet, menuet, ragtime, etc.), de la musique religieuse (messe, Kyrie, choral, etc.) ou de la musique médiévale (organum, trope, séquence, etc.).

Il définit aussi les genres liés à la pratique musicale (musique de chambre, musique de film, improvisation, etc.), à des principes spécifiques de composition musicale (fugue, ostinato, thème et variations, etc.), à des états d’esprit musicaux (citations, humour, etc.), sans oublier les nombreux genres peu connus et pourtant passionnants (ranz des vaches, cris, charivari, jeux de dés de composition musicale, etc.). Il tente de rendre compte de l’extraordinaire inventivité humaine dans ce domaine, dessine au fil des pages une foisonnante histoire de la musique et met en lumière ce qui fait que chaque genre est comme un organisme vivant et incarné. C’est ainsi qu’il éclaire leur évolution, leurs variantes, leurs différentes fonctions, les effectifs vocaux ou instrumentaux employés au cours des âges, les compositeurs qui les ont illustrés, et qu’il aborde d’innombrables œuvres, maîtresses ou plus en retrait, mais toutes significatives, invitant à la découverte d’un inépuisable gisement de compositions.

Unique en son genre, destiné aussi bien à la brève consultation qu’à la recherche approfondie, au simple amateur de musique qu’au mélomane averti, à l’apprenti musicien qu’à l’interprète confirmé et au musicologue, cet ouvrage est un « usuel » au sens fort du terme.

Auteur du Guide de la théorie de la musique (coécrit avec Claude Abromont, Fayard-Lemoine, 2001) et d’articles ou de contributions diverses, Eugène de Montalembert intervient dans différentes formations et a mis en place le cursus de DEM d’analyse musicale du CRR de Dijon. Il y enseigne l’analyse musicale, l’histoire de la musique, la paléographie musicale, le contrepoint improvisé et l’ethnomusicologie, ainsi que l’analyse au Pôle d’enseignement supérieur de musique de Dijon (PESM). Auteur du Guide de la théorie de la musique (coécrit avec Eugène de Montalembert, Fayard-Lemoine, 2001), Claude Abromont est également le concepteur du cédérom joint à l’Abrégé de la théorie de la musique (Fayard-Lemoine, 2003). Il a tout récemment publié un Petit précis du commentaire d’écoute (Panama, 2008, repris sous le même nom aux éditions Fayard, 2010) et intervient régulièrement à la Cité de la musique et sur France Culture. Après avoir créé les départements de Culture musicale du CRD de Bourg-la-Reine et du CRR de Dijon, il est depuis 2000 professeur d’analyse et de méthodologie au CNSMDP.

Commentaires fermés sur Guide des genres musicaux de la musique occidentale chez Fayard Publié dans Livres

Guide des formes chez Fayard

Guide des formes de la musique occidentale
EAN : 9782213655727
Parution : 15/09/2010
220pages
Format :165 x 235 mm
Prix public TTC: 20.30 €

Guide des formes de la musique occidentale

Pour donner aux formes de la musique occidentale tout leur relief, ce Guide a choisi de multiplier les angles de vue, conjuguant éclairage historique, stylistique, esthétique et expressif. Chaque notion est systématiquement reliée au répertoire dans lequel elle s’incarne, tandis que les sections En pratique proposent des modèles d’application à partir de quelques pièces reproduites en partition.

Son contenu embrasse les formes les plus variées, celles de la suite, les formes sonate baroque, sonate classique, rondo, rondo-sonate ou lied, mais aussi les formes contrapuntiques, médiévales, celles des chansons et des Lieder, sans oublier les plus récentes, notamment les formes à processus, les formes ouvertes et les formes différées. Plusieurs index et renvois complètent l’ouvrage, donnant une liste des œuvres analysées (de Léonin à Stravinsky et aux Beatles, en passant par Monteverdi, Bach, Haydn, Beethoven ou Debussy), rattachant les formes aux genres, tout en proposant un index des structures musicales.

Bénéficiant de l’expérience pédagogique de ses auteurs – celle qui a déjà fait de leur précédent Guide de la théorie de la musique un ouvrage de référence en son domaine – ce guide est destiné en premier lieu aux étudiants des classes d’analyse, de musicologie, de préparation au baccalauréat et aux grands niveaux des classes de formation musicale. Par sa clarté et son ouverture, il devrait également concerner le mélomane et l’interprète.

Auteur du Guide de la théorie de la musique (coécrit avec Eugène de Montalembert, Fayard-Lemoine, 2001), Claude Abromont est également le concepteur du cédérom joint à l’Abrégé de la théorie de la musique (Fayard-Lemoine, 2003). Il a tout récemment publié un Petit précis du commentaire d’écoute (Panama, 2008, repris sous le même nom aux éditions Fayard, 2010) et intervient régulièrement à la Cité de la musique et sur France Culture. Après avoir créé les départements de Culture musicale du CRD de Bourg-la-Reine et du CRR de Dijon, il est depuis 2000 professeur d’analyse et de méthodologie au CNSMDP. Auteur du Guide de la théorie de la musique (coécrit avec Claude Abromont, Fayard-Lemoine, 2001) et d’articles ou de contributions diverses, Eugène de Montalembert intervient dans différentes formations et a mis en place le cursus de DEM d’analyse musicale du CRR de Dijon. Il y enseigne l’analyse musicale, l’histoire de la musique, la paléographie musicale, le contrepoint improvisé et l’ethnomusicologie, ainsi que l’analyse au Pôle d’enseignement supérieur de musique de Dijon (PESM).

Commentaires fermés sur Guide des formes chez Fayard Publié dans Livres

Les résonances de l’ombre chez Fayard

Résonances de l'ombre
EAN : 9782213662077
Parution : 25/01/2012
300pages
Format :135 x 215 mm
Prix public TTC: 22.30 €

Résonances de l’ombre

Il n’est pas de nation sans hymne, il n’est pas de groupe humain sans musiques : hymnes nationaux, chansons militantes, générationnelles, familiales aiguisent le sentiment d’appartenance, consolident une mémoire commune.
Cet ouvrage invite à un parcours historique et littéraire (Barrès, Proust, Kundera) dans les usages identitaires de la musique. Il s’interroge sur la force d’attraction de ces musiques qui scellent l’identité des individus et des groupes, en produisant émotionnellement un sentiment d’appartenance. Si la musique contribue à construire les identités, elle a été aussi appelée à les combattre (Wagner construit son antisémitisme à travers la supposée influence maléfique des Juifs dans la musique) ou à les diminuer (Gobineau et ses stéréotypes sur la musique des Noirs).
Livre d’histoire par la musique, Les Résonances de l’ombre s’applique enfin à saisir la montée en puissance d’un « triangle de plomb » dans le goût musical de l’entre-deux-guerres : valorisation de l’origine, lien sacralisé entre une expression musicale, un territoire et une population, stigmatisation d’un ennemi qui en menace l’intégrité : le fascisme culturel avait envahi les sensibilités.

Commentaires fermés sur Les résonances de l’ombre chez Fayard Publié dans Livres

Au coeur de l’orchestre de Christian Merlin chez Fayard.

Au coeur de l'orchestre
EAN : 9782213663159
Parution : 15/02/2012
520pages
Format :153 x 235 mm
Prix public TTC: 26.40 €

Au coeur de l’orchestre

L’orchestre, comment ça marche ? Quels sont les rouages de cette étrange communauté humaine et musicale ? On la perçoit comme une masse indifférenciée, sous le nom d’Orchestre philharmonique de Berlin ou d’Orchestre de Paris, négligeant trop souvent qu’il s’agit d’une réunion d’individualités. Qui sont ces musiciens d’orchestre, ces anonymes, ces sans-grade dont on oublie qu’ils sont de grands musiciens ? Ils représentent un paradoxe vivant : artistes et salariés, interprètes et exécutants, aristocrates et prolétaires. Est-ce par vocation ou par défaut qu’ils font ce métier ? Qui se soumet pendant ses études à l’excellence et à la compétition pour finalement fondre son talent dans un groupe ? Comment s’organise cette communauté fortement structurée et hiérarchisée (solistes et musiciens du rang, cordes et vents, c’est une vraie microsociété) ? Avec en point culminant le rapport au chef d’orchestre : pouvoir ou confiance ? Si un chef se montre parfois despotique, un orchestre peut facilement le dévorer tout cru. L’orchestre peut être le paradis ou l’enfer, ses membres peuvent se comporter comme une classe turbulente ou s’élever jusqu’à la transcendance : ce sont des êtres humains, avec leurs forces, leurs travers, leurs diversités, mais lorsqu’ils communient pour le même objectif, on se trouve devant la plus magique des inventions.
De longtemps passionné par l’orchestre, son répertoire et la communauté humaine qu’il représente, Christian Merlin éclaire les us et coutumes, les servitudes et les grandeurs de cette institution avec une empathie communicative, fondée sur une documentation internationale et une longue familiarité admirative avec les musiciens.

Critique musical au Figaro depuis 2000, Christian Merlin collabore aussi aux revues L’Avant-Scène Opéra et Diapason, et participe à de nombreuses émissions sur France Musique. Il est maître de conférences à l’Université Lille 3, où il enseigne les études germaniques et la musicologie.

Commentaires fermés sur Au coeur de l’orchestre de Christian Merlin chez Fayard. Publié dans Livres